« HS 7244 » Lorraine LETOURNEL LALOUE

7

Belfond, 27.06.19, 288 pages

Lorsque Marius se réveille dans cette cellule froide et puante, ses derniers souvenirs sont ceux d’une soirée arrosée et joyeuse avec Camille, l’amour de sa vie. Après Saint-Pétersbourg et Moscou, leur voyage à travers la Russie les avait conduits dans un petit bar de Grozny. Des vacances en amoureux, cela avait commencé comme ça… 
Aujourd’hui, Marius est enfermé, il a tout perdu, à commencer par ses droits. Il entend des hurlements, des hommes sont torturés. On les accuse d’être malades, contagieux. Dans cette prison non officielle, ils font l’objet d’expériences médicales, menées par ceux qui veulent trouver l’origine de leur mal et surtout un remède à ce fléau. 
Avec l’histoire de Marius, inspirée d’un drame qui a choqué le monde entier, Lorraine Letournel Laloue embarque le lecteur pour un aller simple en enfer.

 

#LKM

    ♥♥

Camille n’est pas là. Marius est seul, le crâne endolori par l’alcool qu’ils ont ingurgité la veille. Il se rappelle avoir discuté avec un Français, l’ambiance était festive, c’était un beau voyage. Cette soirée lui paraît bien loin, terré dans une cellule dégueulasse où un garde-chiourme vient l’étiqueter « HS 7244 ». Ce n’est pas un cauchemar, Marius est bien réveillé. Ce qu’il fait là ? Il l’ignore. Comment expliquer à ses bourreaux que c’est une erreur ? Rapidement, on le conduit jusqu’au médecin qui administre cette atroce prison, et il découvre qu’il va servir de cobaye à des expériences pseudo-scientifiques dont il ne sait ni ne comprend rien, sauf que ce n’est que le début de l’enfer pour lui et des centaines d’autres hommes dont les cris de douleur lui parviennent.

Un résumé convaincant, un premier chapitre mystérieux… mais ça ne marche pas. HS 7244 est un roman qui divise un peu, semble-t-il, et je suis de ceux qui ne l’ont pas aimé. Sur le fond, disons que « je suis d’accord » (je ne peux en dire plus au risque de dévoiler des éléments de l’histoire), je suis pour ce type de dénonciation, de révolte et pourquoi pas par le biais de l’écriture. Sur la forme, l’auteur n’omet aucun cliché : le savant fou qui dissèque ses sujets sur fond de musique classique (ridicule), le gentil gars que rencontre le héros, des jumeaux fusionnels, des politiciens pourris, etc., et nous enferme dans un véritable camp de concentration, reprenant les immondices que l’on connaît déjà (c’est un peu facile). J’ai compris dès le deuxième chapitre ce qu’était ce camp, ce qui a sapé mon intérêt. Ajoutons un Marius geignard qui devient très vite insupportable – j’ai eu du mal à arriver au bout. Le style est maladroit, le vocabulaire assez pauvre, l’ensemble manque de finesse et se cantonne à rabâcher, avec un excès de violence pas forcément nécessaire (les détails scato auraient pu nous être épargnés), si bien que la surenchère noie le propos. Pas de surprises là non plus : le final est cousu de fil blanc.

Un pétard mouillé, un soufflé qui retombe. Une déception.

 

#NetGalleyFrance #HS7244

 

Merci aux éditions Belfond

Envie de le lire ? c’est par ici

10 réflexions sur “« HS 7244 » Lorraine LETOURNEL LALOUE

  1. au moins ton avis est franc et détaillé miss et confirme ce que d’autres ont pu dire et ce que j’ai pu entrapercevoir moi-même, même si je ne l’ai pas lu.
    je ne me base jamais sur les avis des réseaux sociaux mais ceux de mon libraire ou de la presse écrite.
    Si je le lis je te dirai ce que j’en pense
    gros bisous

    Aimé par 1 personne

    • Merciii !! Je doute qu’il te plaise, mais si tu le lis, oui, tu m’en parleras 🙂 J’aime bien les partages sur les réseaux sociaux, je découvre parfois des romans sur lesquels je ne me serais pas penchée, mais je ne suis pas forcément de l’avis général. Et quand je n’aime pas… je le dis ! Bisous 🙂

      J'aime

  2. V’là un avis qui me conforte dans mon idée de ne pas tenter ce bouquin, rien qu’au résumé je sais de quoi il va retourner. Ça me paraît même bizarre que ça soit un élément de suspense.

    Merci pour ton avis honnête et très bien expliqué 😉 Ce qui plaît aux uns ne plaira pas toujours aux autres, c’est bon de s’en rappeler.

    Aimé par 1 personne

    • Merci Sav’ ! Je pensais sincèrement que ça me plairait, je n’avais pas vu que c’était basé sur des faits réels, procédé dont je me méfie généralement… et quand j’ai compris le truc, je n’avais pas envie de poursuivre. C’est vrai qu’on n’a pas tous les mêmes goûts ! En tout cas, l’auteur est sympa et prend très bien les critiques négatives, ce qui n’est pas si fréquent.

      Aimé par 1 personne

  3. Pingback: Loraine Letournel Laloue – HS 7244 | Sin City

  4. Pingback: [zoom sur] 2019 | LE KILOMETRE MANQUANT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s